Logo Chambre Agriculture du Lot et Garonne
blť
blť
blť
 ble Fin header
éleveur

éleveur

éleveur
 
Cédric Brousse, 21 ans play

Cédric a grandi en
ville en rêvant de
campagne

Ce jeune √©leveur g√®re sa production gr√Ęce √† un √©quipement high-tech !

Cédric Brousse, 21 ans

" Agriculteur, je le suis depuis toujours. C'est ce que je voulais depuis tout petit. Je ne me suis jamais posé la question. Aujourd'hui, j'ai rejoint mes parents sur l'exploitation. "

"Nous √©levons des Blondes d'Aquitaine et nous cultivons des pruniers. Nous travaillons en vente directe, c'est √† dire que nous vendons nos produits aux consommateurs, lors de march√©s, salons et √©galement √† la ferme.  Nous respectons la qualit√© et le savoir-faire de s√©chage des prunes, pour faire un bon pruneau d'Agen (le pruneau d'Agen est une Indication G√©ographique Prot√©g√©e), moelleux et brillant. Les clients adorent. Pour l'√©levage, j'ai √† cŇďur de conduire mon troupeau dans les meilleures conditions pour garantir une viande go√Ľteuse et de qualit√© pour le consommateur. Je ne regarde pas trop mes heures... C’est du vivant ! Si un veau na√ģt √† 10 heures du soir, il faut √™tre l√†. J’ai toujours su que je ne travaillerai pas seul mais en famille ou avec des associ√©s. Depuis mon BTS Analyse et Conduite des Syst√®mes d'Exploitation (ACSE), j'ai commenc√© √† acheter des terres, planter des pruniers. J'ai d√©velopp√© un nouvel atelier d' √©levage de veaux sous la m√®re. J'ai d√©couvert ce type d √©levage chez mes deux ma√ģtres d'apprentissage. C'est avec eux que j'ai tout appris. J'applique le savoir-faire chez moi maintenant. L'avantage de cet √©levage, c'est que si tu fais bien ton travail, tu es bien r√©compens√©. C'est un atelier √† haute valeur ajout√©e. "

 

Cédric a grandi en
ville en rêvant de
campagne

Fermer
 
Ose ta passion pour l'agriculture
J√©r√īme, 22 ans play

La féria
de Bayonne,
J√©rome conna√ģt
bien !

Mais il conna√ģt aussi les bons gestes qui font de lui un bon √©leveur laitier.

J√©r√īme, 22 ans

" Ici, dans ma stabulation, c’est mon monde. Les animaux, l’exploitation, j’ai toujours voulu devenir √©leveur, comme mes parents.  J’ai m√™me failli arr√™ter mes √©tudes en 5√®me. Pas parce que j’avais de mauvaises notes, mais parce que j’√©tais press√© de travailler."

"Heureusement les profs ont r√©ussi √† me convaincre d’aller plus loin. En √©levage de vaches laiti√®res, pour avoir du bon lait, il faut une bonne alimentation ! Nous produisons nos propres  fourrages (foin). Je suis tr√®s attentif √† la qualit√©. C’est une garantie d’avoir du bon lait ... et donc de bons revenus. J’ai beaucoup appris quand j’√©tais apprenti. C’est l√† que je me suis fait la main sur diff√©rentes techniques agricoles. J’ai aussi commenc√© √† gagner un peu ma vie... A la t√™te d’une exploitation, t’es libre d’imaginer, de cr√©er. Le soir tu penses √† un truc, le lendemain, tu peux essayer. C’est autant un m√©tier de r√©flexion que d’instinct en fait. Moi par exemple,  j’ai d√©velopp√© l'√©levage de poulets en compl√©ment de la production laiti√®re. L’√©levage laitier, c’est une pr√©sence quotidienne. C’est pour √ßa que je me suis associ√© avec mon fr√®re. Comme √ßa, on se lib√®re du temps pour partir en vacances, pour sortir avec les copains et jouer au rugby."

 

La féria
de Bayonne,
J√©rome conna√ģt
bien !

Fermer
 
Ose ta passion pour l'agriculture
Jérémy  23 ans

Pour Jérémy, agriculture rime avec études

Jérémy 23 ans

" Rien ne sert de courir, il faut partir √† point », cette maxime de Jean de La Fontaine, J√©r√©my l'a mise en pratique dans sa vie d'√©tudiant. Tout petit, il savait d√©j√† : les vaches, les pruniers de l'exploitation de ses parents. J√©r√©my savait qu'un jour, quand il serait grand, lui aussi travaillerait la terre, lui aussi serait agriculteur."

"Au coll√®ge, les √©tudes ne me plaisaient pas mais d√®s que je suis entr√© dans la fili√®re agricole en apprentissage, j'ai √©t√© dans mon √©l√©ment". J√©r√©my est entr√© en apprentissage apr√®s la quatri√®me. Il a d'abord pass√© un CAP "en un an, car j'en avais les capacit√©s", ajoute-t-il. Ensuite, le jeune  homme a encha√ģn√© deux ans de BEP, deux ans de BAC Pro. "Je m'oriente vers l’√©levage car je suis un passionn√© des Blondes d'Aquitaine. Je ne me vois pas faire autre chose. L'apprentissage est un bon moyen de r√©concilier les √©l√®ves avec les √©tudes et ainsi pouvoir continuer tr√®s loin dans l'enseignement. Plus mature et responsable que d'autres jeunes de notre √Ęge, les apprentis commencent tr√®s t√īt √† toucher du doigt le monde du travail. Ce qui me pla√ģt, c'est d'√™tre sur le terrain, au contact des animaux, des professionnels qui nous donnent des conseils, nous expliquent leurs m√©thodes de travail. L'approche terrain nous permet de voir la r√©alit√©. Les √©tudes nous permettent de nous ouvrir et de comprendre le syst√®me. Aujourd'hui, c'est de plus en plus d√©licat d'acheter une exploitation, de g√©rer et de gagner de l'argent. Il faut s'adapter. Faire des √©tudes en agriculture apporte une vision plus globale, une strat√©gie. "

 
 

Contactez-
nous

Fermer



 
Ose ta passion pour l'agriculture
Fermer Header quizz
  • Choisis la qualit√© qui te vas le mieux ?
  • Quel environnement te convient le mieux ?
  • Choisir un m√©tier c'est :
  • Qu'est ce qui t'attire ?
 
À 8 ans, Elodie aimait jouer à la
marchande
Fermer
 
Ose ta passion pour l'agriculture
 
exemple
exemple