Logo Chambre Agriculture du Lot et Garonne
blé
blé
blé
 ble Fin header
Maraîcher

Maraîcher

Maraîcher
 
Romain, maraîcher

Romain a toujours voulu ĂŞtre agriculteur

Romain, maraîcher

 Romain, âgĂ© de 28 ans, a toujours voulu ĂŞtre agriculteur et travailler chez lui auprès de ses parents en tant que maraĂ®cher.

" Sur l'exploitation, on dĂ©nombre au moins une quinzaine de productions, qui couvrent toutes les saisons. Nous travaillons avec les techniques en agriculture biologique, aussi, nous accomplissons un travail de prĂ©paration des sols en amont de la production. Nous dĂ©sherbons Ă  la vapeur la terre pour lui enlever toutes mauvaises graines. Ensuite, nous pouvons passer aux semis", prĂ©cise Romain. Dans l'entreprise familiale, c'est lui qui s'occupe de la prĂ©paration des sols et des semis. Six mois après, le temps des rĂ©coltes arrive. « Les navets pointent leur nez vers mars jusqu'Ă  fin mai. Les betteraves, vers avril. Les carottes fanes, oignons et poireaux nouveaux aux alentours du mois de mai » Ă©numère le jeune agriculteur. En tant que producteurs en agriculture bio, Romain et ses parents utilisent sur les cultures des engrais bio et du compost. « On pratique Ă©galement la lutte intĂ©grĂ©e (mise en place d'insectes prĂ©dateurs qui Ă©liminent les insectes ravageurs) dans les serres sur les cultures d'Ă©tĂ© (tomates, melons, aubergines...). "Pour valoriser nos produits de saison, nous pensons Ă  dĂ©velopper la vente directe Ă  la ferme".

 
Alexandre, bras droit \"high tech\" du patron

Alexandre a fait tout son parcours par l'apprentissage. Il est aujourd'hui ingénieur.

Alexandre, bras droit "high tech" du patron

Alexandre a fait tout son parcours de formation en apprentissage. Deux BTS en poche (BTS Analyse et Conduite des Systèmes d'Exploitation et BTS horticulture), il intègre Bordeaux Sciences Agro, école d'ingénieur option "fruits et légumes en management et reprise d'entreprise".
 

" Je suis originaire de Lot-et-Garonne et mon père est agriculteur. Mon objectif est de m'installer mais je veux le faire en Ă©tant bien armĂ©. Avec cette formation d'ingĂ©nieur, j'ai la chance de pouvoir m'insĂ©rer dans un milieu agricole de haute technologie. C'est très intĂ©ressant d'Ă©voluer dans une grande structure : une technique pointue avec la culture de tomates sous serre et toute la partie gestion de l'entreprise avec cinquante employĂ©s." Pendant sa première annĂ©e d'apprentissage, Alexandre va apprendre la technique et travailler avec les employĂ©s dans la serre. « Il fallait que je connaisse l'intensitĂ© du travail tout au long d'une campagne agricole. Pour ĂŞtre performant, il faut apprĂ©hender la base du mĂ©tier. Le but est que j'apporte de la performance Ă  l'entreprise. Je m'implique en tant que manager, capable de rĂ©flĂ©chir avec le chef d'exploitation aux prises de dĂ©cisions quotidiennes. Avec ma formation Ă  haute qualification, quand je me prĂ©senterai devant des partenaires financiers, je pourrais demander de meilleurs financements. Les banques font confiance aux jeunes qui connaissent dĂ©jĂ  leur travail. Dans le monde agricole actuel et en particulier chez les serristes, on doit ĂŞtre performant."

 
Aurélie, chef de culture play

Aurélie
est manager
salariée

Avoir un salaire et des responsabilités, c’est aussi ça avoir un métier dans l’agriculture.

Aurélie, chef de culture

"Un jour, quelqu’un m’a dit que je n’avais pas la tĂŞte d’une agricultrice ! En tout cas, je suis la première de la famille Ă  le devenir !

"Pour moi, l’agriculture, ça a Ă©tĂ© un vrai choix. Je suis convaincue que c’est un mĂ©tier d’avenir. Aujourd’hui, en tant qu’ingĂ©nieur, je suis le bras droit du patron d’une grande exploitation de fraises et de kiwis.Ce qui m’intĂ©resse, c’est de faire des recherches sur les fraisiers. On connaĂ®t mal encore la capacitĂ© de cette plante. On a beaucoup de progrès Ă  faire sur la productivitĂ©. L’avenir est lĂ  et c’est ce qui me passionne. En plus du suivi des cultures, je participe aux dĂ©cisions qui engagent l’avenir de l’exploitation. Je cherche des solutions pour la rendre plus compĂ©titive... ça m’amène d’ailleurs Ă  voyager en quĂŞte d’idĂ©es ou de technologies qui se font ailleurs. Aujourd’hui, on dispose de serres intelligentes, Ă©quipĂ©es de haute technologie. Moi par exemple, je pilote l’irrigation des 30 ha de serres par tablettes interposĂ©es."

 

Aurélie
est manager
salariée

Fermer
 
Ose ta passion pour l'agriculture
 

Contactez-
nous

Fermer



 
Ose ta passion pour l'agriculture
Fermer Header quizz
  • Choisis la qualitĂ© qui te vas le mieux ?
  • Quel environnement te convient le mieux ?
  • Choisir un mĂ©tier c'est :
  • Qu'est ce qui t'attire ?
 
Ă€ 8 ans, Elodie aimait jouer Ă  la
marchande
Fermer
 
Ose ta passion pour l'agriculture
 
exemple
exemple